Avant “Levallois dancer”, Balkany jouait déjà dans des comédies musicales

par | Juin 23, 2020 | Culture / Sciences, France

Avec la sortie le 21 juin, 2020 de “Levallois Dancer”, c’est l’occasion de revenir sur les grandes comédies musicales qui ont fait la renommée de Patrick Balkany.

 

On l’a découvert dans “Saturday night fever”, en avril 1978

 

Patrick était encore un jeune danseur plein d’espoir, mais sans emploi. Il a participé au casting et son déhanché lui a permis de décrocher facilement ce rôle, qui lança sa carrière.

L’histoire : à 19 ans, le jeune Antony Meunier est le roi du weekend, la star des dance-floors de son quartier de Levalois Perret. Mais la semaine, le retour à la vraie vie est difficile. Jusqu’au jour où Antony rencontre la belle Isabelle B qui lui fait prendre conscience qu’il existe peut-être un autre monde à découvrir vers le quartier de la mairie.

“Grease”, la consécration, en octobre 1978 

Après “Saturday night fever”, il est l’idole des femmes et des réalisateurs. Très vite, on lui proposera ce nouveau rôle qui acceptera.

L’histoire : A la fin des vacances d’été, les amoureux Daniel et Sandrine, une jeune femme d’une bonne famille de Neuilly-sur-Seine, doivent se séparer. A son retour au lycée Léonard de Vinci, le jeune homme retrouve sa bande, les RPR, blousons de cuir et cheveux gominés. Les parents de Sandrine, socialistes, décident de la mettre au lycée de Levallois Perret.

Un dernier triomphe avant une longue pause, “Footloose” en 1984

Après Grease, Patrick sombre dans l’alcool et la drogue, il abandonne la danse jusquà ce qu’il se retrouve sans argent. C’est alors qu’on lui propose de revenir devant la caméra. Il lui faudra plusieurs mois pour se remettre en forme, mais dans Footloose, on retrouve un Patrick à son plus haut niveau.

L’histoire  : La petite ville de Levallois Perret est sous le joug d’une loi dure. La danse, et les musiques qui mènent au mal sont proscrites, depuis l’accident de voiture qui a emporté le fils du père Michel. C’est dans ce contexte que René Dupont, jeune homme de Clichy et danseur, débarque un jour. Essayant d’abord d’ignorer la loi, il va finalement décider de la combattre, avec ses amis Robert et Ariel, en essayant de prouver au curé que la danse mène moins à la dépravation que la politique.

 

Des années hors du champ de la caméra et un retour inattendu en 2020, “Levallois Dancer”

Après des années à traîner dans des petites combines, Patrick accepte une nouvelle comédie musicale dans laquelle il assume son âge. Ce projet a attiré son attention car il était intégralement réalisé avec des smartphones et dans la rue en totale improvisation.

L’histoire : Un homme condamné échappe à la prison grâce à des problèmes de santé. Avec l’aide de sa femme et de son avocat, il met en scène sa maladie lui permettant de passer d’être dispensé de sa peine. Une fois libre, il se moque ouvertement de la justice qui a surement été trop clémente avec lui, il fait la fête en pleine forme et cela ne le dérange pas