Des personnes infectées pour protéger la frontière grecque avec la Turquie

par | Mar 2, 2020 | International, Socièté

La Grèce fait appel aux personnes infectées pour protéger la frontière avec la Turquie.

La Turquie a ouvert ses frontières avec l’Europe vendredi dernier dans le but de faire pression sur l’Europe.

Le président Recep Tayyip Erdogan menace à présent de l’arrivée de “millions” de migrants.

Mais ni l’Europe, ni la Grèce n’entendent céder au chantage.

Lutter contre la peur, avec la peur

Le gouvernement grec a lancé un appel à tous les Européens, demandant que des personnes contaminées par le coronavirus viennent en première ligne pour sécuriser la frontière avec la Turquie.

Si les Européens ne veulent pas voir une vague de migrants affluer en Europe, il faut que chacun agisse. C’est pour cela que nous demandons aux personnes infectées de se placer sur la frontière afin de menacer de contagion ceux qui tenteront d’entrer en Europe. Les migrants seront ainsi forcés de retourner vers la Turquie – a déclaré Nikos Callisto, le ministre grec des affaires étrangères.

 

Placer les quarantaines sur les frontières, une arme de dissuasion.

C’est ce qu’a déclaré la présidente du Rassemblement National qui se réjouit de l’initiative de la Grèce !

L’épidémie est peut-être l’opportunité de créer le premier répulsif pour les migrants, il suffirait donc de mettre les quarantaines sur les frontières pour dissuader  d’entrer en Europe – a-t-elle expliqué à une de nos sources.