Des hippopotames aperçus sur une plage de l’étang de Berre.

par | Fév 14, 2020 | Provence

Une rencontre inattendue

Alors que Francis Pelletien se promenait sur la plage des Merveilles, sur la route de Saint-Chamas, un drôle de bruit attira son attention.

C’est à ce moment que le promeneur tomba face à un groupe d’hippopotames.

Il y en avait une dizaine, au départ j’ai cru que c’était des gros ragondins, mais comme ils n’avaient ni poils, ni la même couleur, j’ai vite compris qu’il s’agissait d’autre chose – explique Francis encore sous le choc.

Les animaux lui ont semblé plutôt agressif, il pris rapidement une photo des animaux et parti en courant.

Un écosystème devenu propice aux hippopotames

Les hppopotames communs, hippopotamus amphibius, aiment la présence d’eau, d’herbe et de boue. Avec le réchauffement climatique, les températures de l’étang de Berre sont assez clémentes pour attirer ces gros mammifères.

Mais les autorités s’inquiètent car il ne s’agit pas d’un animal sans risque, ils peuvent être agressifs et des attaques sur les promeneurs sont une menace réelle.

Avec l’arrivée des hippopotames, une crainte s’installe, celle de voir apparaître des crocodiles ou autres prédateurs qui pourraient bouleverser l’écosystème de l’étang.

Néanmoins, le maire de Saint-Chamas pense qu’il faut prendre leur présence comme une opportunité.

C’est un vrai plus pour le tourisme, car tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir un safari en Afrique pour voir un des plus gros mammifères qui existe, alors nous allons mettre rapidement en place des attractions et des randonnées pour aller, en toute sécurité, à la rencontre des hippopotames – explique Xavier Mougineot, en charge du développement du tourisme autour de l’étang de Berre.