Inoculation volontaire du COVID-19 chez les pangolins

par | Fév 8, 2020 | Journées mondiales

Une inoculation volontaire et militante

Pour protéger les pangolins, un collectif de défenseurs des animaux leur a volontairement inoculé le COVID-19

En hébergeant, le virus sans risque pour l’espèce, mais transmissible à l’homme, le pangolin devient impropre à la consommation et lui offre ainsi une certaine protection.

Un collectif de militants extrémistes écologiques « Make the nature great again »(MnGa), jusqu’à présent inconnu, a diffusé une vidéo pour revendiquer leur action sur de nombreux réseaux sociaux.

Il s’agit d’une action violente et radicale, mais quand la lutte contre le braconnage et les campagnes de sensibilisation ne suffisent pas, il faut savoir sévir déclare le porte-parole de MnGa, dans la vidéo, devenue virale.

100 000 personnes devraient avoir été infectées le 17 février

Le 17 février, ce sera la journée mondiale du pangolin et le coronavirus devrait avoir touché 100 000 personnes dans le monde.

Ce chiffre correspond au nombre de ces mammifères enlevés à la nature chaque année.

Si Chine est le berceau de l’épidémie, là aussi on peut y voir un symbole, puisque 90% de la population du mammifère à écailles a été décimée.

Que ce soit pour sa viande fortement appréciée des asiatiques ou pour ses écailles en kératine, il est la proie du braconnage et du trafic illégal.

L’épidémie lui offre ainsi une période de répit qui permettra peut-être aux populations de pangolin de croître à nouveau.

Plus sérieusement, tout savoir sur la journée mondiale du pangolin qui aura le lieu le 15 février 2020 pour rappeler que ce mammifère est le plus trafiqué au monde et est en extrême danger d’extinction.