Les premiers parisiens arrivés en province font déjà demi-tour

par | Mar 17, 2020 | France, Santé

Fuir la capitale pour se mettre au vert

Par crainte du confinement, de nombreux parisiens ont quitté la capitale. Grâce au télétravail, ils comptaient maintenir leur activité en province.
 
 
Malgré le fait que cela représente un risque pour la propagation du coronavirus, ils n’ont pas hésité à prendre le train pour rejoindre des zones moins touchées.
 

Déjà des milliers de parisiens remontent vers la capitale.

A peine arrivés, beaucoup de parisiens ont déjà décidé de rentrer chez eux. En effet, le bruit des coqs, l’odeur des vaches et le son des clochers les empêcheraient de travailler.


La campagne, ça pue et c’est bruyant, je préfère qu’on rentre à la maison – explique Jérôme Michard, résidants dans le 93.

Pour d’autres exilés, la solution privilégiée est le dépôt de plainte. De nombreuses gendarmeries se retrouvent débordées par des dépôts de plainte contre le chant des coqs, le bruit des vaches ou encore les crapauds dans les mares.

On essaie de leur faire comprendre que tout ça, c’est la campagne et qu’en plus avant, nous avions peu de risques d’avoir une contamination, mais avec leur arrivée, nous ne sommes plus certains d’être protégés explique Michel Braquimoux, maire de Saint-Maurice du Buech.