Un scientifique dévoile une nouvelle vision de l’origine de la pandémie

par | Août 26, 2020 | International, Santé

 

Message d’un “éminent scientifique” qui préfère rester anonyme.

 

Le texte ci-dessous est issu d’un mail reçu par plusieurs médias dans différents pays, bien qu’on ne puisse confirmer sa véracité, rien ne peut nous permettre de dire que cette hypothèse est fausse. Nous l’avons reçu rédigé en anglais et avons pris en charge la traduction.

Nous laissons le lecteur se faire son opinion et nous le mettons en garde sur le fait que souhait du scientifique de vouloir rester anonyme nous empêche de confirmer ou d’infirmer les propos ci-dessous.

Néanmoins, pour les éléments qui étaient vérifiables à notre niveau, ils s’avéraient vrais.


Tout d’abord, vous ne croirez pas ce que je vais vous expliquez, mais si vous prenez du recul, vous finirez par vous demander si je ne dis pas la vérité.

J’ai deux métiers, je suis chercheur en physique théorique et en science cognitive.
 
Je voulais vous dire que le virus n’existe pas !
 
En effet, j’ai longtemps travailler avec la NSA et certains services secrets étrangers sur la manière d’utiliser le fonctionnement du cerveau pour obtenir des renseignements sans avoir recours à la torture et même sans que la personne se rende compte qu’elle livre des secrets.
 
Ce sont les mêmes méthodes qui sont utilisées pour faire “naître” le virus ! En effet, le virus n’existe pas vraiment !
 

Pourquoi pas vraiment ?

 
Car il a été créé par l’imaginaire collectif, grâce à des techniques utilisées en collaboration entre les institutions internationales, les médias et les gouvernements.
 
Lorsqu’un très grand nombre de personnes se met à croire quelque chose, cela a un impact sur la “nature du réel” et c’est exactement ce qui se passe, le virus est le résultat d’une dissonance cognitive mélangée à du conditionnement trans-hypnotique.
 
Saviez-vous que lorsqu’on prend un calculateur de nombres aléatoires, nous obtenons un certains pourcentage de change d’avoir deux fois le même chiffre ?
 
Mais lorsque des milliers de gens sont, ensemble, de bonne humeur ou de mauvaise humeur, le résultat change !
 
Car l’esprit collectif peut modifier la nature du réel, ces expériences ont été réalisées dans des tribunes de spectateurs lors des superbowl.
 
On vous a fait croire à un virus en inventant des premiers cas en Chine, puis à force d’en parler, les premiers “hypocondriaques” ont développé des symptômes et là, c’était le point de départ de l’épidémie, grâce à un conditionnement amenant à la somatisation de l’infection respiratoire !
 
Lorsque toutes les institutions, organisations ont commencé à parler du COVID-19, c’est toutes les vibrations cognitives de la majeure partie de l’humanité qui ont modifié le réel, jusqu’à propager une maladie que nos propres cerveaux ont créé.
 
Une des preuves les plus flagrantes, c’est que les symptômes ne sont pas tout le temps les mêmes, ils différent légèrement selon le vécu de la personne ou de ses propres peurs.
 

Le rôle de la dissonance cognitive

Pourquoi depuis le début, des gens croient au virus et d’autres non ?

Cela sert à créer ce qu’on appelle la dissonance cognitive.
 
Ceux qui disent que le Covid n’existe pas travaillent de concert avec ceux qui disent qu’il existe. Cela créé un double discours oppressant et omniprésent, et de la même manière que les sons binauraux, utilisés par l’armée américaine, cela déstabilise votre cerveau.
 
C’est le principe de l’hypnose Ericksonnienne, créer cette dissonance pour pouvoir amener le patient dans une trans hypnotique et donc la rendre plus “ouvert” et “malléable”.
 
Plus les gens sont touchés par cette dissonance, plus, ils vont avoir des sentiments de peur ou de contestation, qui vont influencer la nature du réel et donc permettre de consolider l’existence de ce virus créées de toutes pièces !
 
 

Nous avons créé le virus

Le virus n’a pas été créé dans un laboratoire, il a été créé par la pensée collective manipulée par les médias, l’OMS et toutes les institutions !
 
Je sais que vous allez penser que cela est totalement absurde, mais maintenant, si je vous dis que les deux catégories de personnes les moins touchés sont les sourds et les aveugles ?
 
Vous pouvez comprendre que pour eux, l’impossibilité d’être noyés par le flot d’informations visuelles et audios ne permet pas de générer cette dissonance cognitive.
 
Alors si vous comprenez cela, sachez qu’il y aune méthode pour faire disparaître le virus, il suffit de penser à autre chose, pour cesser d’influencer le réel et si on pense tous que le réchauffement climatique n’existe pas, ce dernier disparaîtra de lui-même.
 
Un professeur qui ne peut dire son nom