Des mesures pour contraindre à la vaccination contre le COVID-19 ?

par | Juil 3, 2020 | France, Santé

Alors que la France pourrait commencer à commercialiser le premier vaccin contre le COVID dès 2021, se pose la question du comment le faire accepter à toute la population.

 

Le nombre des anti-vaccins ne cesse d’augmenter et leur présence est de plus en plus visible sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les rues, comme avec les « ronds verts ».

Pour le gouvernement, c’est un casse-tête car avec la perte de confiance des français, il va être difficile de vacciner les 80 % de citoyens nécessaire à la création d’une barrière nationale.

 

Sanctions ? interdiction ? Quels leviers mettre en place ?

De nombreuses solutions sont à l’étude.

Par exemple, les personnes qui ne seront pas vaccinées pourraient se déclarer sur l’application STOP COVID, afin que les gens qui seraient à proximité d’eux soient avertis via une notification.

La participation à des rassemblements de plus de 1000 personnes pourrait aussi être interdite, cela concernerait les événements sportifs, culturels ainsi que les manifestations, bien sûr.

Afin de mettre en place une méthode qui ciblerait particulièrement ceux contre la vaccination, le gouvernement pourrait demander à YouTube de bloquer l’accès aux personnes déclarées non vaccinées. YouTube étant la première source d’informations pour cette catégorie de la population.

Le port du masque obligatoire, un impôt dédié, une radiation de la sécurité sociale peuvent aussi être envisagées.

Parmi les solutions les plus originales, la commission en charge de ce dossier propose aussi de forcer les réfractaires aux vaccins à écouter du Jul plus de 6 heures par jour, d’être contraints à repasser le Bac et le permis chaque année ou encore de n’avoir le droit de sortir dans la rue qu’à condition de marcher à cloche-pied.

Bien que pour l’instant rien ne soit acté, tout reste imaginable pour atteindre le taux de vaccination nécessaire.