Remplacer groupes et hashtags Gilets jaunes pour sécuriser Internet

par | Fév 10, 2020 | France, Journées mondiales

Bannir les principaux acteurs de la cyber-haine

Dans le cadre du Safer Day, la journée mondiale pour un internet plus sûr qui se déroule ce 11 février, le Ministère de l’intérieur propose de s’attaquer aux Gilets Jaunes.

Souvent qualifiés de lieux de haine et de repaires de complotistes, ces groupes GJ fermés, sur Facebook, pourraient être les premiers à être transformés en lieu de discussion pour échanger autour des réussites du Président Emmanuel Macron.

Quant aux pages et groupes ouverts, les administrateurs devront confirmer leur identité et s’ils veulent continuer à garder leur activité numérique, il devroit soit bénéficier d’une fiche S ou adhérer à La République en Marche.

Sur Twitter, et Instagram, ce sont les hashtags qui seront pris pour cible. Les hashtags et tendances Twitter Gilets jaunes seront automatiquement remplacés par #Macron2022.

La principal cause de la haine sur les réseaux sociaux, comme les propos les plus virulents en commentaires des médias sont toujours des partisans des Gilets Jaunes. Ils sont donc notre première cible. Si le résultant est probant, nous appliquerons les mêmes sanctions aux sphères d’extrême gauche, d’extrême droite, végans, écolos, pro-catho et bien d’autres. Le nombre d’adhérents à la la REM ainsi que les hashtags pro-macron devraient exploser – a déclaré Christophe Castaner.

De plus, nous avons appris qu’un algorithme va rapidement être mis en oeuvre sur Facebook, son objectif sera de remplacer les termes “GJ” ou “gilets jaunes”, par “Je soutiens E.Macron” et les avatars contenant un gilet jaune, par une photo du président.

Pour le ministre de l’Intérieur, cette proposition n’est pas assimilable à de la censure, puisque le contenu ne sera pas supprimé mais remplacé.