Non, aucune trace de poudre de perlimpinpin sur le lieu de l’explosion

par | Août 8, 2020 | Fact Checking

Des traces de poudre de perlimpinpin retrouvées au port de Beyrouth, vraiment ?

Un article devenu viral et publié par le site “Le ripoublicain oriental” révèle que “Des traces de poudre de perlimpinpin retrouvées sur le lieu de l’explosion

Cependant après vérification, cette information est légèrement déformée. Cette fakenews s’ajoute à celle expliquant que le nitrate d’ammonium entre dans la composition de la chloroquine ou même dans celle de la cocaîne.

Aucune preuve de sa présence…. avant l’explosion

Bien que le site à l’origine ne donne aucune de ses sources, ni de preuves de ce qu’il avance, cette hypothèse parait tout à fait crédible.

Cependant, d’après les experts qui enquêtent aucun registre de stock ne mentionne cette poudre.

Néanmoins de nombreux libanais ont affirmé que lors de la visite d’Emmanuel Macron, ils avaient ressenti un mépris grandissant contre leur Président Aoun.

Ce sentiment de rejet du président libanais, s’est accompagné d’une grande sympathie et d’une extrême confiance naissante envers le chef de l’état français.

Il a déjà été révélé que c’est grâce à l’ajout de poudre de Perlimpinpin dans l’eau potable que le candidat Macron a pu gagner les élections présidentielles.

Nous pouvons donc penser que, lors de son voyage à Beyrouth, la délégation française a dispersé cette poudre au sein de la foule libanaise afin de créer un engouement hystérique pour Emmanuel Macron.