Le test salivaire de dépistage du Covid-19 détecte aussi les stupéfiants

par | Juin 17, 2020 | France

Le laboratoire français Médic4lif a mis au point un test pour le Covid-19

Ce test pratique et rapide permet, grâce à une simple application sur la langue, de savoir si la personne est porteuse du Covid-19

Bien plus fiable et simple que le prélèvement nasal, il sera disponible dans l’héxagone d’ici quelques jours.

Cette méthode de test sera celle privilégiée pour identifier les personnes qui ont ou qui ont eu le Covid-19 dans le cadre d’une grande campagne de dépistage.

Un test dérivé de celui utilisé pour la consommation de stupéfiants

Un seul bémol pour les citoyens, mais pas pour la police, le kit “Dépist-covid”qui va être déployé a été développé à partir d’un test anti-drogue existant.

De fait, lors du dépistage, la personne testée pourrait être identifiée comme consommatrice de drogue et donc sanctionnée.

Pour de nombreux français, cela peut poser un problème car ils vont devoir choisir entre être dépistés du Covid-19 ou prendre le risque d’avoir des traces de stupéfiants et de recevoir une amende, voire un retrait de permis.

Des dérives à prévoir ?

Pour certaines associations qui militent pour la légalisation du cannabis, le contrôle des stupéfiants serait donc un autre objectif du dépistage du Coronavirus.

Ils craignent que la police soit équipée du kit “Dépist-Covid” et qu’ils participent à la campagne de dépistage, ce qui va permettre d’identifier de nombreux consommateurs de drogues et notamment de cannabis.

En plus, si un fumeur de joints se fait dépister et qu’il a en plus l’application Stop-Covid, les flics pourront le suivre à la trace et remonter jusqu’à son dealer, ce test, c’est juste un piège pour ceux qui fument des joints – déclare Manuel Mirard, un consommateur de cannabis.